Pourquoi marcher pour la vie Dimanche 19 Janvier?

16 Jan

1975: l’IVG (Interruption volontaire de grossesse)

2014: IOG (Interruption OBLIGATOIRE de grossesse)

Rejoignez nous Dimanche 19 place Denfert Rochereau.

Code vestimentaire: jaune et rouge, les couleurs de l’Espagne!

 

POURQUOI?

Par ce que la situation s’aggrave chaque année. Le droit à l’avortement dans les situations de détresse de 75, est devenu le recours obligatoire à l’avortement en cas de grossesse non désirée! C’est aujourd’hui véhiculé comme une fatalité et une banalité dans la vie d’une Française.

Aujourd’hui:

  • 220 000 IVG par an pour 800 000 naissances, ces chiffres ne baissent pas en dépit de toutes les solutions proposées par le gouvernement pour avoir accès à la contraception dés le plus jeune âge. Ils ont même explosé chez les mineures (+ 30% entre 2001 et 2007)
  • 40% des femmes connaitront un jour l’avortement!
  • Le taux annuel d’IVG pour la France est de 14,7 pour 1000 femmes en âge de procréer, soit deux fois plus qu’en Allemagne (7 pour 1000).

ET POURTANT: Les 2/3 des femmes ayant recours à l’IVG utilisent une méthode contraceptive!

La propagande de ces 50 dernières années vers une contraception à tout prix a donc ses limites et elle le montre. Il est évident que la politique en matière de sexualité à l’heure actuelle vise non pas à réduire le nombre d’avortements mais à réduire le nombre de grossesses non désirées. Et l’avortement s’inscrit dans cette politique infâme.

L’accompagnement des Françaises en matières de sexualité a été confié en quasi totalité à l’immonde MFPF: Mouvement Français pour le Planning Familial. Selon qui « Une sexualité épanouissante implique que  la contraception et l’avortement soient considérés comme des composants pour la liberté à disposer de son corps et d’avoir ou non des enfants… Nous ne sommes pas dans une logique de réduction du nombre d’IVG, mais bien des grossesses non prévues. » Mouvement féministe sévissant depuis 56 pour dissocier à tout prix sexualité et procréation, et ce dés le plus jeune age. Leur mot d’odre: « Liberté, égalité, sexualité ». http://www.sante.gouv.fr/IMG/pdf/mfpf.pdf

AUCUNE MÉTHODE de contraception n’est fiable à 100%. Les autorités considèrent l’avortement comme une fatalité, une OBLIGATION dans la vie d’une femme en cas d’échec. En ce sens le texte de loi sur l’avortement de 75 est en phase de modification. Les députés ont décidé en Décembre de supprimer la notion de « situation de détresse ». Marie-George Buffet (Front de gauche) a  défendu cette évolution, en affirmant que « l’avortement est un droit, ce n’est pas une solution à une situation de détresse« .

Imposer l’horreur de l’avortement comme une fatalité, une banalité, une démarche normale et obligatoire dans la vie d’une femme CA SUFFIT!!!!!!! Les femmes ont DROIT avant toute autre chose à une véritable information concrète et objective. L’information destinée aux femmes confrontées à des grossesses imprévues est quasi nulle. La seule information donnée est celle de ce mouvement féministe et mortifère qui va jusqu’à proposer d’avoir recours à des avortements illégaux hors délai. La loi de 2001 a notamment supprimé l’information concernant les aides à la maternité remise lors des consultations pour l’IVG.

Les femmes ont droit à une information complète : il est effectivement nécessaire de répondre à toutes les questions pratiques (financières, administratives, “affectives” etc.) qu’elles peuvent se poser en cas de grossesse.

Avortement.net : qui sommes-nous ?

ET CE N’EST PAS FINI:

  • Le gouvernement a pour projet d’ interdire la liberté d’expression sur l’IVG en créant un délit d’entrave contre les personnes opposées à l’avortement
  • Le parti socialiste va rendre OBLIGATOIRE pour toutes les structures hospitalières de disposer d’un centre d’IVG!!! Ils vont également rendre OBLIGATOIRE dans la formation des médecins un module sur l’IVG.

Programme du parti socialiste (p48)
“2.1.2 Nous ferons respecter la loi qui oblige chaque structure hospitalière à disposer d’un centre IVG. Nous souhaitons que les mineures et les mineurs aient accès à une contraception gratuite et anonyme auprès des médecins généralistes. Pour toutes les femmes, les différents moyens de contraception seront remboursés pour permettre un choix réel du contraceptif.”
Source : site du Parti socialiste (convention sur l’égalité réelle) , janvier 2011
“Pour garantir le droit à disposer de son corps, le PS propose:
– de garantir pour les mineur-e-s, l’accès à une contraception gratuite et anonyme auprès des médecins généralistes,
– de garantir l’accès à l’IVG, notamment en veillant à ce que la loi obligeant chaque structure hospitalière à disposer d’un centre IVG soit appliquée,
– de mettre en place dans la formation des médecin, un cursus obligatoire portant sur l’interruption de grossesse.”

 

Alors OUI nous pouvons bien parler à ce jour d’IOG: Interruption Obligatoire de Grossesse!

Et OUI il est indispensables d’être nombreux dimanche 19 Janvier pour dénoncer cette politique de mort programmée dans la vie d’1 femme sur 2!

Comments are closed.