Militer, chemin de grandeur et d’espoir

25 Sep

Nous avons choisi un chemin magnifique, celui de l’honneur de la France et de son peuple, le chemin de la grandeur et de l’espoir.

drapeau Français

En faisant ce choix nous avons accepté les sacrifices qu’il réclame pour la victoire finale de la France éternelle et de la famille traditionnelle. Nous avons décidé de militer.

En entrant dans le combat national nous entrons en même temps dans la grande famille du nationalisme français. Nous devenons un des maillons indispensables de cette grande chaine de militants, qui, tout au long de notre histoire se sont illustrés soit par des écrits (Maurras, Barrès, Bardèche, Brasillach….) soit par des positions politiques fortes pour la défense de la France (Drumont, Maurras,  Saint Loup, etc…) soit par des engagements qui leur ont couté la vie ou leur liberté (Bucard, Brasillach, la famille Sidos et Pierre  Sidos qui a vécu en son propre pays en clandestin et tant d’autres moins connus).

Nous sommes les maillons d’aujourd’hui, des femmes qui se sont engagées à un moment de notre histoire et qui tendrons le flambeau à ceux qui nous suivront. Cette notion de temporalité est essentielle dans le combat que nous menons, nous ne sommes ni le début, ni la fin du nationalisme, nous en sommes le présent, et ce présent est ce que nous en faisons.

Comme héritiers notre devoir est de porter haut la flamme de la nation comme le firent nos prédécesseurs afin que nous la transmettions plus vive encore à tous ceux qui arrivent après nous.

Voici ce qu’est le militantisme, mais il ne peut y avoir de militantisme sans militant.

Dans toute notre vie, il n’y a et n’y aura rien de plus grand et de plus beau que de militer pour ses valeurs, pour la France, pour la vie.

Militant est un honneur, un titre de noblesse dans le combat politique, c’est pour cela qu’il doit être respecté et porté avec droiture et avec cœur. Ce titre est notre vie puisqu’il est notre engagement total et complet.

Militer pour la France, être dans le combat nationaliste est un acte d’amour et non de haine pour telle ou telle ethnie. Nous avons toutes ici, un amour passionné pour la France que nous voulons grande et forte, nous avons toutes ici cet amour pour l’Histoire qui a forgé tant de génération de français fiers de leur pays et qui lui ont offert leur vie. Nous avons toutes ici un amour de la vie, de l’enfant et de la famille que nous défendrons ardemment.

 

170

 

Nous haïssons donc tout ce qui va contre la France et les intérêts de la France, contre la vie et la famille, car là il s’agit non de nous en tant qu’individus avec nos sentiments personnels mais de de quelque chose qui nous dépasse, qui est plus important que nous même. La France de Clovis, de Saint Louis, de Sainte Jeanne d’Arc, notre France éternelle.

En tant que femmes nous avons pris la décision de nous engager dans ce combat, nous avons en conscience accepté d’en assumer tous les éléments, de vivre selon la doctrine et de la respecter.

Nous mettons notre existence au service de la France, de la famille et de l’enfance, et en cela nous devenons des militantes à part entière.

Selon la règle des Caryatides nous nous sommes engagées à servir à notre niveau la France et ses intérêts.

Comments are closed.