Maraude pour le nouvel an

5 Jan

Reportage de la maraude de Paris nationaliste effectué le jour du nouvel an à Gare de Lyon (Paris XIIe) :

Des militants se sont retrouvés en cette nouvelle année 2015, que nous espérons pleine d’idéal, afin de réaliser une action sociale et charitable qui vise à apporter nourriture, chaleur et réconfort à de pauvres gens… Nous faisons nôtre, l’icône de Saint-Martin, légionnaire romain, qui coupa la moitié de son manteau pour vêtir un pauvre homme qui avait très froid.

En ce jour nous avons également, dirons-nous, constaté sur le terrain les méfaits de leur République et de sa politique financière mondialiste, nocive pour la France puisqu’engendrant cette forte misère sociale.

Les militants démontrent ici leur cohérence entre leur doctrine et leurs actions et honore par-là les maîtres du nationalisme français :

« Je ne crains jamais d’insister sur l’union de l’idée socialiste et de l’idée nationaliste. (…) Nationalisme engendre nécessairement socialisme. »
Maurice Barrès, Scènes et doctrines du nationalisme.

« Un socialisme libéré de l’élément démocratique et cosmopolite peut aller au nationalisme comme un gant bien fait à une belle main. »
Charles Maurras, Dictionnaire politique et critique.

« La dictature de l’Argent n’eut pas d’adversaires plus résolus que les maîtres du nationalisme français. »
Henry Coston, Les financiers qui mènent le monde.

Comments are closed.