Feux de la St-Jean nationalistes

6 Juil

feu - copie

   Pour la quatrième année consécutive, les feux de la St-Jean nationalistes se sont tenus en Isère le samedi 25 juin.  Cet événement qui allie politique, culture et spiritualité, et qui permet une plus grande cohésion entre les membres du mouvement a réuni comme chaque fois  une bonne cinquantaine de militants de toutes les régions.  Cette année une formation juridique de qualité sur la conduite à tenir en cas de répression a été proposée par notre avocat Pierre-Marie Bonneau avant le traditionnel banquet, servi comme tous les ans par les Caryatides.

   Quoi que l’ambiance fut festive, nous n’avons pas manqué de célébrer notre cher Maréchal au cours de cette tablée conviviale.  Plusieurs interventions ont interrompu les chants,  sur le Marechal, la situation politique, l’éthique militante, ainsi qu’une intervention détaillant la signification de chaque drapeau ornant la salle du festin.  Après quoi nous sommes partis en procession silencieuse et solennel jusqu’au feu :  quoi de plus beau et de plus recueilli que plusieurs dizaines de drapeaux flottant  dans la nuit, à peine éclairés par quelques torches et suivis d’un grand nombre de personnes attentives et graves.  La flamme sacrée s’est ensuite elevee jusqu’à 10 bons mètres dans la nuit, au chant mystérieux de la Légende du feu, dans l’évocation solennelle de nos racines européennes.

   Les heures qui suivirent furent émaillées par la lecture de poèmes illustrant notre idéal où célébrant nos morts, surtout ceux de la Grande Guerre.  Les chants traditionnels furent clames à haute voix et toute la nuit, nos drapeaux ont flotté tout près du feu mourant, accompagnant la course du soleil.  Réussite donc que ces feux de la St-Jean,  symbole de toute une tradition européenne et chrétienne ;

   L’objectif a été pleinement atteint et nous renouvellerons ces feux dans les années à venir, fidèles à nos traditions qui sont la sève de notre pays, de notre civilisation.

Comments are closed.