Pot des amis de RIVAROL et grande marche pour la vie

23 Jan

18, 19 Janvier… Paris…

Les Caryatides étaient présentes

 

Le samedi après-midi se tenait à l’espace Dubail le traditionnel pot des Amis de Rivarol

Rivarol est un journal hebdomadaire fier d’être anti-système toujours debout depuis 1951 pour combattre la police de la pensée et apporter au peuple Français non renié la manne salutaire de l’esprit !

 

Lors de ce pot, les Caryatides ont tenu leur stand, heureuses de faire connaitre leur nom et leur combat aux passants parisiens.

 

Photo : Stand nationaliste aux Amis de Rivarol hier à Paris. Félicitations à Jérôme Bourbon pour cette belle journée militante. Contre vents et marées il tient la barre du journal avec constance, courage et ténacité. Les deux derniers numéros qui analysent le phénomène Dieudonné sont remarquables. A lire, à diffuser et à soutenir!!!

 

 

Le dimanche, ces mêmes Caryatides ont participé à « La Grande marche nationale pour le respect de la vie »

 

Cette marche allait de la place Denfer-Rochereau jusqu’aux Invalides et les organisateurs ont quantifié à peu près quarante-cinq mille participants.

Cependant,  les Caryatides  ont participé d’une manière particulière, en tractant et interpellant avec le sourire passants et manifestants. Il était question de faire passer plusieurs messages qui n’étaient pas inscrits sur les pancartes officielles de la manifestation et qui pourtant, tiennent à cœur les nôtres.

Nous ne voulons pas en effet de « cette dictature du mensonge » qui par les médias et les soi-disant dirigeants imposent la volonté d’une petite minorité : une dame confia à une Caryatide : «  si j’avais été enceinte d’un enfant diagnostiqué handicapé, je ne l’aurais pas gardé, j’aurai avorté ». Chaque jour on distille à notre peuple des formules toutes prêtes si bien qu’il est conditionné à interpréter le mot « handicapé » comme un synonyme de « malheur, peine, difficulté, tristesse ». Mais qui peut dire si le beau poupon estampillé comme normal, deviendra avec les années la pire des crapules, un dealer, un voleur, un violeur et par cela même, sera source de malheur, de peine, de difficulté, de tristesse pour ses proches ? Qui peut dire que l’enfant handicapé n’apportera pas joie et douceur au sein de son foyer ?

On rabâche la sacro-sainte maxime de la tolérance et de l’acceptation de ce qui est différent ; l’hommage à la diversité est quotidiennement rendu mais l’on fait impunément abstraction des solutions concrètes à apporter aux plus fragiles : total illogisme et complète mauvaise foi !

A cette manifestation, il y avait inscrit sur certaines pancartes : «  A bas ce gouvernement ! ». Cependant le combat reste vain si nous pensons que la solution est de changer de gouvernement ; ce qu’il faut c’est changer de régime et mettre à bas leur République : elle ne repose que sur le mensonge historique et la falsificationmédiatique. Il y en  aura d’autre des Valls enragés, soucieux de défendre une minorité confessionnelle étrangère et des Hollande incompétent. « Penser global, agir national » nous faisons notre cette maxime de Pierre Sidos. Lorsque les dirigeants que l’on a mis à la tête de notre état n’attachent plus aucune signification à la primauté de l’état-nation, à l’indépendance souveraine, au bien commun de son peuple, nous ne sommes plus tenus de les respecter. Lorsque ces mêmes dirigeants acceptent sans sourciller l’auto génocide de son peuple par l’avortement et son remplacement par une immigration de masse, nous disons qu’ils ne sont plus dignes d’être appelés dirigeants.

Certaines personnes nous ont rendues nos tracts lorsqu’elles lisaient sur ceux-ci les mots « Femmes nationalistes » mais on peut dire avec une certaine fierté que les Caryatides eurent de beaux échanges avec la plupart des personnes rencontrées. Certaines, même, exprimèrent de l’admiration et de l’enthousiasme.

Beau succès, donc ! A bientôt pour une nouvelle reconquête des esprits de France ! Nos personnes ne sont rien, notre idéal tout ! Qui vive ? France !

Comments are closed.